SORTIE A LA DAOUSTE 06.02.2011

Salut,

Alors cette sortie...

On c'est donc retrouvé a 3 pour cette découverte (ou re découverte pour William) avec William, Nicolas et moi.

Après quelques détour et retour pour poser les voitures car le chemin d'accès n'est praticable qu'avec un 4x4 qui ne crains pas les rayures, nous arrivons en haut de la coline surplombant la superbe vallée le la durance (si on efface l'autoroute, la ligne HT et le canal bien sur, dixit William).

La fraicheur matinale (-6) malgré le soleil nous fait rapidement nous préparter et enquiter les cordes. On ne prend que 3x45m une 30m pour l'entrée et une petite 8.5mm pour le cas ou car William se souviens qu'il ne faut pas beaucoup de cordes... Mais les souvenir d'une explo réalisée dans sa jeunesse ne sont peut-être pas très justes!

Nous passons le porche et la grotte de l'entrée et attaquons la descente en suivant un superbe balisage de flèches rouges bombées tout les 3m.

Nicolas éteint son acéto pour ne pas déranger les chauvesouris normalement innombrables dans cette cavité en cette saison mais la rallume rapidement devant le constat accablant : pas un seul chiroptère en vue!

Nous enchainons les toboggans dans la diaclase en suivant toujours les flèches rouges indiquant suivant le cas, le sens de la monté ou de la déscente. L'équipement trés vieillissant au début (quelques vieux spits inutilisables et mal placé et de nouveaux monopoint encore plus mal placés) et inexistant par la suite (heureusement de baux anneaux de cordes sur de nombreux AN permettent une descente en sécurité) nous permet quand même de progresser en évitant de s'embrocher sur les petites stalagmites judicieusement placées en fin de toboggans en plein milieu du passage. (faut quand même rester prudent pour ne pas perdre son matériel génétique au passage)

William ne reconait absolument rien et on finit pas s'inquiéter du nombre de corde et d'amarrage utilisé. Arrivé au fond, j'utilise la 8mm pour descendre le dernier puits et toucher le fond qui ne l'est pas!
Il semble donc que le superbe balisage de fléche rouge nous ait conduis dans la deuxième diaclase qui ne descend qu'a 135m. Mais les deux topo que nous avons ne correspondent pas entre elles et sont très imprécises au niveau de la bifurcation. Nous remontons espérant trouver le bon passage...

Autant la descente dans cette diaclase est facile et amusante, autant la monté est m... Ca râle, ça jure, ça peste de tout les cotés La pédale est inutilisable, on se laboure le dos et les genoux on tire sur les bras, on glisse, il fait trop chaud, trop sec, trop humide... Un vrai bonheur, de la spéléo comme on adore...

Arrivé a la bifurcation, effectivement c'est clair, il y a une croix et un flèche au même endroit et la direction a prendre est a l'opposé de la flèche de couleur verte! On mange pour reprendre des forces. Un petit coup de rouge de Nicolas et tout est oublié...

P15 comme sur la topo et on arrive dans l'autre diaclase William se rappelle l'endroit, on est sauvé! On descend? Et si on cherchais la galerie du thermomètre indiqué dans une des topo?
Escalade en libre de la diaclase sans succès pour William sur la gauche mais réussie pour moi sur la droite. Seul inconvénient, une étroiture sévère en sortie. Pourquoi avons nous gardé tout notre équipement alors qu'on n'a pas pris de corde? William bloque un peut mais finit par passer en force, Nicolas découvre les joie de la progression en terrain non aseptisé...

Nous découvrons une trés jolie galerie (qui suit en fait la diaclase) très concrétionnée par rapport au reste de la grotte. On explore jusqu'à l'heure du retour prévue et on rentre.

Sortie par un superbe soleil qui entre dans la grotte par le porche et illumine la grande salle. Une belle sortie finalement grâce a une belle exploration qui a remplacé une progression difficile.

Nous noterons quand même la présence d'une chauvesouris dans la monté qui, évidement, c'est placée en plein milieu du passage et qu'il nous a été difficile de contourner pour ne pas la réveiller.

Bonne spéléo a tous...

@+

Olivier