ASSOCIATION SPELEOLOGIQUE DU SUD-EST

ASSOCIATION SPELEOLOGIQUE DU SUD-EST

CR Camp Vercors 2022

COMPTE RENDU DU CAMP SPELEO EN VERCORS DU 30/07 AU 06/08/2022

Présents : Olivier, Florian, Bernard, Jean luc, Hervé, Emmanuel, Agnès

Absents (dépités… !) : Jean Louis, Matthieu

Camping  du gouffre de la croix, chemin du pont de vezor, chatelus

Durée 7 jours

DEROULEMENT DU CAMP

Samedi 30/07/2022 (Oliver, Bernard, Jean luc, Agnès, Emmanuel)

Installation des 4 premiers arrivés au camping.  Baignade dans la rivière … glacée !

Arrivée remarquée d’Emmanuel en soirée, tout blanc vêtu !

Merci à Karine et Bernard pour le prêt du matériel (tente de cuisine, plaque cuisson … et le super fameux pick up !)

Dimanche 31/07/2022 (Oliver, Bernard, Jean luc, Agnès, Emmanuel)

Choix de visiter en groupe la grotte d’Envernibard, plus facile, une simple formalité... en apparence

Grande déception d’Emmanuel qui se languissait pourtant d’affronter le P55 plein vide du Scialet de Malaterre. Pas d’inquiétude Manu, ce sera pour une prochaine fois ;-)

Prévue pour ½ journée, on y a passé une journée complète ! Elle nous a donné du fil à retordre pour la situer. Grace à une topo, un GPS et à la géolocalisation avec le portable d’Emmanuel on a fini par y tomber dessus en début d’AM .. après avoir mangé au camion et s’être réhydraté (on a tous transpiré comme des malades en déambulant sur les pentes du bois).

Après avoir passé l’ étroiture d’entrée remplie de moustiques, progression dans un environnement blanchâtre peu concrétionné … jusqu’à un passage assez étroit où Agnès  a un peu coincé, démotivant les suivants ! Olivier, en tête,  s’était faufilé par un autre passage… !  Du coup, fin de l’explo par Olivier et Agnès uniquement donnant accès à une belle salle avec une belle coulée de 8 m environ, normalement en cascade

Lundi 01/08/2022 (Oliver, Bernard, Jean luc, Agnès, Emmanuel, Florian, Hervé)

Reconnaissance et équipement du trou qui souffle en vue de la traversée du lendemain.

TPST 5 heures environ

Jean –Luc nous attend dehors car des troubles digestifs commencent. Il préfère assurer et ne pas obliger l’un d’entre nous à le suivre et écourter la sortie.

Florian a équipé, olivier a vérifié et les autres ont suivi. Rencontre d’un groupe de Bulgares à la salle Hydrokarst qui nous a permis d’avoir une jolie photo de groupe.

On imagine déjà avec joie et impatience la remontée du lendemain, épuisés, avec les kits, dans le méandre, sans fin..., de 25 cm de large, Le toboggan de boue glissante, et les sorties de puits compliquées…

Mardi 02/08/2022 (Oliver, Bernard, Agnès, Emmanuel, Florian, Hervé)

Traversée du Trou qui souffle (il porte bien son nom) vers les Saints de Glace avec départ 8h du camping sans Jean-Luc malheureusement, dont la digestion lui joue encore des tours !

TPST 13h

Départ 9h des voitures avec marche approche 2 minutes !  Il n’en fallait pas plus au vu de ce qui nous attendait

L’entrée du trou tout au bord de la route et a ras du sol souffle un air froid qui nous glace (on a pourtant bien fermé la trappe des SDG hier ?)

Un Guide local nous passe sa corde pour équiper l’entrée car il va faire une courte traversé avec un groupe à partir de la nouvelle entrée (à 50m sur la même route après l’épingle ou on est garé)

Traversée sans grosse difficulté technique, avec rappels de corde, mais nécessitant une bonne endurance.

A un moment donné, on a cru devoir laisser Hervé agoniser sur les cordes remontantes des SDG, près de la sortie …  mais la spéléo étant un sport d’équipe, un peu de remotivation et  il a fini cette belle explo à nos côtés.

Globalement, on a passé le P7 d’entrée puis un impressionnant P30 au bout d’une longue main courant (heureusement équipée). Le rappel de la corde a laissé un petit gout de sans retour. Quelques puits et la Salle de la vire à -100m puis des puits et la galerie de la condensation où il y avait un beau courant d’air. Puit cigale évité par un méandre avec une belle vasque remplie d’eau (équipé pour ne pas se mouiller). Puis laminoir de 100 m environ, interminable, avec plafond bien bas par endroits et plancher lisse et calcifié, agrémenté de quelques jolies flaques d’eau pour égayer la chose ! C’est là je crois qu’Emmanuel a fini par lâcher l’affaire pour ne pas se mouiller les chaussures !!! un vrai régal qui nous a fait apprécier le thé jasmin de Bernard pour nous réchauffer et tester l’efficacité de la couverture de survie. Au passage, on a offert du taboulé maison à un rom qui trainait par là, emmitouflé dans sa couverture de survie, son boof sur la tête MDR !!!!!

Puis méandre François dont la vire aérienne entrecoupé de petits puits de 5m faisant cent cinquante mètres de long était –bien heureusement- équipée - débouchant ENFIN ! sur la vaste salle de la conciergerie à -225m.  Pour y parvenir, utilisation après vérification par Agnès de la corde en place pour descendre ce puit.

Puis au sommet, galerie François, vaste et chaotique. Galerie des marmites puis poursuite jusqu’à un P5 remontant équipé, … trémie, salle du soupirail et enfin salle Hydrokarst ou l’on retrouve les Saint de Glace.

Bravo Olivier et Florian, à ce moment-là, on a su qu’on y était arrivés !  Enfin presque, puisque restait juste la remontée par les Saints de Glace repérée la veille. On en a bien ierch ! et les kits ont fini avec quelques coups de chaussures !

Balisage OK grâce à des réflecteurs, flèches gravées, et du nez pour suivre les courant d’air.

Sortie vers 21h30 avec les frontales, sous le ciel étoilé.

De retour camping, on a cuisiné rapide une omelette et petits pois avant de s’écrouler chacun dans nos tentes. Même Olivier était fatigué, ce n’est pas peu dire…

Mercredi 03/08/2022 (Oliver, Bernard, Agnès, Jean luc, Emmanuel, Florian, Hervé)

Personne n’a pointé son nez avant 9h du mat… et personne n’a demandé à faire une cavité !

Nettoyage des cordes et kits dans la rivière…

Déjeuner tranquille avec un super taboulé fait maison

L’AM certains ont préféré aller faire les courses à INTERMARCHE sous la clim (38°C au mieux sur les emplacements bien exposés …) pendant que d’autres ont préféré dévaliser Cabesto – comme Hervé par ex.

Fin de journée reposante avec défilé d’Hervé en baudrier orange fluo !

Jeudi 04/08/2022 (Oliver, Bernard, Agnès, Jean luc, Emmanuel, Florian, Hervé)

Départ 9h des voitures. Montée vers la grotte de Choranche où Florian a évité de justesse un caillou tombé malencontreusement sur son kit. Pas mal de mettre son casque en marche d’approche finalement, même s’il fait déjà super chaud et qu’on transpire.

En spéléo avertis, on n’avait pas mené une piscine gonflable, NOUS,  pour traverser le  lac ! super bateau, gonfleur, embouts, ficelles…  Tout y était ! au top les responsables matos.

Gournier en explo jusqu’à la partie fossile où on a pu admirer une belle salle de gours, de magnifiques grosses stalagmites/colonnes, une vasque en soleil. Le crapahutage était de mise dans cette partie glissante de la grotte. On a déjeuné juste avant l’accès N°2 à la rivière.  Ensuite retour de Bernard, Emmanuel et Jean luc tandis que les autres ont poursuivi jusqu’à la salle Chevallier dans la partir active. Après les passages de vires de TQS-SDG relativement « peu » aériennes, on a pu tester les barreaux glissants qui se profilaient en colimaçon parfois, sur les parois !

Arrivés au pied de l’impressionnante cascade de 12m, nous avons fort apprécié les 2 cordes en place pour nous sécuriser.

Mais au retour de la salle chevalier, ce ne fut pas la même affaire. Heureusement que Florian ouvrait la marche avec sa rescue pour équiper la paroi de la cascade en fixe car corde en place disparue ... ZUT alors ! ZEN… Hervé et Agnès étaient très sereinement longés DEUX fois, CRAMPONNES aux barreaux, PLAQUES contre la paroi, remerciant PEZL/AV… pour la qualité du matériel ! Ça aurait été ballot de chuter de 12m contre la roche.

Retour (en néoprènes) bien passé, Florian a ramené le bateau avec les kits sur la berge et on a fini par une plongée dans le lac pour rentrer.

En aparté, je ne sais pas ce que faisait Hervé allongé en slip dans le coffre de sa voiture criant à Olivier : vas-y, encore!  En tous les cas il est ressorti habillé, la néoprène dans le sac.

Quant à Florian, pas de bol, Bernard avait ses rechanges dans son pick-up donc retour torse nu au camping. On a bien ri…

Dîner au resto du camping sans Emmanuel qui avait dû nous quitter pour un RDV : apéro, hamburger, ravioles au bleu, frites. Très peu de salade verte… c’est quoi ça la salade ? inconnu du vocabulaire spéléo.

Mention spéciale pour Bernard avec 3 énormes boules de glace pour le dessert ! Privilège de l’ancienneté au club ?

Vendredi 05/08/2022 (Oliver, Bernard, Agnès, Jean luc, Florian, Hervé)

Lavage du matériel perso dans la Bourne la matinée avant le départ vers 14h de Florian et Hervé qui ont plié leur tente en plein soleil…

AM promenade au Scialet de Malaterre et à la glacière de Corrençon, sans Jean luc qui avait encore des problèmes digestifs.

Finalement, il nous a sauvé une grande partie du matériel et provisions car quand l’orage a éclaté vers 18h, il avait eu le temps de rentrer presque toutes les affaires… excepté le gros sac de Bernard qui s’est transformé en bassine ! Apéro et pâtes carbo dans le pick-up avant de finir au resto re-goûter les glaces, voir si elles étaient toujours aussi bonnes. La soirée moules frites du camping s’était transformée en soirée nugget’s frites aves les gérants en alerte.

Samedi 06/08/2022

Petit dej debout (sièges trempés de la veille) puis pliage du matériel, tentes et affaires trempées….

Départ vers 11h, fin du camp….

Un grand merci à tous pour votre bonne humeur, les parties de rire, l’aide de chacun pour que tout se passe bien en amont du camp et pendant… et avant tout à nos deux initiateurs présents sur place qui ont assuré la sécurité des sorties. Sans oublier Agnès pour l‘intendance sans faille et les bon petits plats diététiques, mais pas trop…