ASSOCIATION SPELEOLOGIQUE DU SUD-EST

Club des Bouches du Rhône depuis 1954

ASSOCIATION SPELEOLOGIQUE DU SUD-EST

Mini camp Canyon 18-20 mai 2024

Sortie week-End Canyon 18, 19, 20 Mai 2024
Les participants :
Florian, Ingrid, Mathieu, Manu, Franck, Ariane, Olivier, Jean-Louis,
Et aussi Agnès, Brayan, Logan et Maely
Ca y est le printemps est bien là, l’activité Canyon s’emballe.
Nos deux Initiateurs ont choisi pour ce séjour la vallée de la Vésubie
Départ prévu pour tous à 7h30 le Samedi pour un rendez-vous au camping vers 10h30
Les premiers arrivés prennent contact à la réception pour l’enregistrement et le règlement.
Nous avons pris le Barnum du club aussi on va demander de rajouter 1 emplacement.
Tout le monde s’affaire à monter sa maison de toile . Puis c’est Franck et Ariane qui arrivent avec leur
HLM mobile. On décale un peu le Barnum pour leur laisser un demi emplacement, c’est grand leur truc.
Les tables sont mises mais Agnès n’arrivera que le soir pour nous rejoindre avec sa petite famille.
Aussi sans tarder on avale une bricole, après la bière bien sûr, car il va falloir y aller dans ce Canyon
Au programme de cet aprem, le Canyon de l’Imberguet
Les données :
40mn d’approche rando – 2h30 de descente – 5 mn retour voiture
Altitude du départ 420m - 193m de dénivelé - 900m de longueur
Cascade maxi 21 m donc nos cordes de 60m et 30m – cotation v3a2III
On part à 2 voitures, stationnement au départ, attente de la 2ème voiture et de son GPS calé sur le
méridien de Greenwitch. Finalement grâce au téléphone qui passe encore on les redirige vers nous.
C’est une première pour Franck et il hésite un peu sur de la tenue à adopter. Finalement tout le monde
en maillot de bain, matos sur le dos et nous voilà partis à fond la caisse sur le chemin jusqu’au point de
départ du Canyon. Le président vu sa fonction se fait véhiculer par Ariane et Franck, la classe !
Et c’est parti, via ferrata au début, faut qu’on fasse gaffe à ne pas marcher sur un écrevisse.
Le premier petit bain est le bienvenu vue la chaleur, mais l’eau semble bien fraîche.
Et puis les premières cascades et rappels arrivent. Et ça s’enchaîne, et encore, le cadre est sauvage.
Tout le monde veut apprendre à équiper et tout le monde dit la sienne : met le Huit plus haut, la corde
dans le grand trou, mais non pas comme ça, ….. sauf nos initiateurs qui imperturbables restent très
professionnels. Finalement Ingrid arrivera à imposer sa méthode ! Nombreux sauts et toboggans, Manu
est ravi. Mais qu’est-que ça caille dès que l’eau rentre dans le dos ! Forcément il y a un peu d’attente.
Et puis c’est l’accident : Franck vient de perdre la fixation spécial canyon qui maintenait la semelle de sa
chaussure, le scotch n’était pas de bonne qualité, pas grave la chaussure finira jusqu’au bout avec le pied
de Franck dedans. Enfin arrive le barrage, c’est la finale, dernier rappel dernière douche froide, brrh !
Retour rapide à notre camp de base où nous attend une bonne bière glacée… pour nous réchauffer !
Coucou à Agnès qui est arrivée, et qui attaque déjà la préparation du repas.
C’est donc l’heure du PapyZouk (à consommer avant 10 jours après ouverture), petit vin blanc.
Puis vient l’heure tant attendue du lentilles saucisses préparées avec amour. Elle n’a pas fait un pli la
gamelle. Merci Agnès. Fromages divers en abondance , fruits.
On terminera la soirée tranquillement, très tranquillement avec dégustation Calva, Génépi, au choix ou
pas, en petites doses, mais juste pour les hommes, n’est-ce pas Ingrid et Agnès ??
On a eu la chance une fois couché d’avoir un feu d’artifice, mais pas le temps de sortir de la tente, il n’y a
eu que 3 pétards. Déjà fini, mince ? Douce nuit jusqu’à 4 h du mat, l’heure de rentrée de voisins fétards.
_________________________________
Deuxième jour, c’est Dimanche, lever prévu 7h , pour un départ à 9h pour le canyon.
Petit déjeuner au fil de l’eau suivant les arrivées. Café, thé, beurre, confiture, brioche, et tout et tout.
Au programme de cette journée, le Canyon de Bagnolar
Les données :
1h30mn d’approche rando – 4h de descente – 30 mn retour voiture
Altitude du départ 970m - 290m de dénivelé - 1600m de longueur
Cascade maxi 25 m donc nos cordes de 60m et 30m – cotation v3a2III
Départ à 2 voitures, on va rouler doucement pour ne pas se perdre cette fois. La route est étroite.
Au GPS Ingrid, direction Pélasque, puis Farguet, encore 800m, puis à gauche, et on gare les voitures.
Mise en tenue d’Adam, enfin presque, puis c’est parti par la piste, puis à gauche le long du canal.
Bizarre, ca ne monte pas. C’est peut-être un canyon horizontal ? Déjà une demi-heure et toujours du
plat ? Descente pour passer sur la passerelle du riou Figaret. Ah ça y est, ça monte et c’est raide. Ca
monte toujours et encore, bien vu Franck, tu savais toi que c’était inhumain ce truc. Et en plus, ils ont
bizuté le petit dernier, ils lui ont filé le kit de corde de 60m et elle est pleine d’eau de la veille. Quelques
pauses à l’ombre pour reprendre un peu de souffle. Puis le président a pitié, il échange son kit. Oui mais
on était presque en haut ! Merci quand même. Ah enfin le col herbeux, c’est 11h30.
On avale rapidement un repas frugal et c’est parti.
Le canyon est bien différent, ce sera une succession de passages calmes avec marches dans le ruisseau
entrecoupées de toboggans, vasques profondes qui régalent les sauteurs. On descend souvent sous les
cascades. Quelles douches ! Parfois les deux parois verticales se resserrent, c’est sombre, on se croirait en
spéléo, on descend en rappel dans ces abîmes sans fond, c’est grandiose. Il ne faut pas avoir le vertige les
rappels aériens sont impressionnants. Il faut nager, on n’a pas pied, quelques mains se tendent parfois
pour aider le copain à sortir de l’enfer liquide. Manu et Matthieu sont toujours au top pour l’équipement.
Ingrid a toujours une petite attention pour ceux qui se les pèlent.
L’eau est gelée, les corps tremblent de froid, on pense à la bière qui nous attend. Et puis c’est la dernière
Cascade de 20m et on arrive dans la confluence avec le riou traversé au départ.
On se met à l’aise au niveau des combis et des baudriers, 5mn pour remonter sur la piste empruntée le
matin puis 30mn en suivant le canal jusqu’aux voitures.
Retour au campement, Agnès et ses enfants, Franck et Ariane ne sont pas encore rentrés de rando.
Florian et Jean-Louis rangent leurs affaires personnelles pour le retour sur Aix.
Dernière bière pour dire au revoir aux copains
Arrivée Aix à 20 heures
Deux belles journées passées dans ces paysages magnifiques de montagne.
Toujours la super ambiance, merci aux équipiers qui m’ont bien facilité certains passages.
Jean-Louis

Lundi 20 mai, sortie Canyon dans le vallon de Duranus, vallée de la Vésubie avec Olivier, Manu, Mathieu et Ingrid.

Durée 1h30 de descente, réalisé le matin avant l’arrivée de la pluie.

Approche 5 min et retour 25 min.

Petit canyon d’initiation très esthétique avec une jolie végétation, de beaux reflets avec le soleil. Six belles cascades arrosées, des désescalades, des petites marches en rivière. Bref, un petit canyon qui vaut le coup !

Le groupe a beaucoup aimé et Manu, Mathieu ont eu la possibilité de s’entrainer sur la réalisation de la main courante et du débrayable.

Pique-nique convivial avant le retour chez soi…